Il faut le lire, il faut le dire !

C’est une lecture difficile mais indispensable qui est arrivée sur mon bureau. La publication annuelle de la Kazerne Dossin , le lieu de regroupement des populations persécutées ( 25,484  personnes juives and 352 tziganes) , étape avant les déportations vers l’Allemagne pendant la seconde guerre mondiale, désormais transformée en musée et en centre d’études.

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de visiter ce lieu d’histoire, c’est une étape indispensable, pour essayer de se rendre compte. J’écris bien « essayer » car je crois que l’indicible ne peut se représenter comme cela, sans l’avoir vécu. L’ouvrage fait le point sur la ligne du temps des évenements, met en lumière des portraits particuliers et nous invite à rendre hommage à ces milliers de victimes en se souvenant et en partageant leurs vies, eux qui n’ont jamais pu le faire. Le tout dans une rédaction facile et richement illustré.

A voir, avec des (grands) ados aussi pour qu’ils apprenent mais également entre adultes pour qu’ils/elles se souviennent et fassent leur à jamais ces milliers d’histoires personnelles.

Pour ne jamais oublier Sacha, Rachel,  Wouter, Levi et Marguerite…

http://www.kazernedossin.eu

 

 

De Bruly de Pesche jusqu’en Normandie : l’Histoire d’une famille couvinoise reconstituée 76 ans après !

1940. Adolf Hitler entreprend la campagne de France. Pour organiser cette campagne, il décide d’établir un QG dans la Province de Namur, à Bruly-de-Pesche.

Pour préserver la confidentialité de cette venue programmée et empecher toute action de la résistance à son encontre, il ordonne l’évacuation de 28 villages et de ses habitants. 27.000 personnes en tout seront forcées de fuir leur maison, leur travail et de trouver refuge ailleurs, la plupart du temps en France.

Dans ce nombre, il y a une famille : les Nicolas. Le père Philomin et la mère  partent en vélo direction la France. Après un périple qui les fera passer par le cimetiere de Soupir 2 où reposent des victimes belges , Soissons et Compiégne nottament. ils seront finalement accueillis en Normandie et plus précisement à Saint Germain Langot où ils resteront avant de rentrer au pays.

(c) Philippe Marée-Archives privées.
(c) Philippe Marée-Archives privées.

76 ans plus tard, Philippe, le petit-fils de Philomin va recréer le périple de ses grand-parents, non plus à dos de cheval mais bien à vélo. Il s’élancera du site Bruly-de-Pesch 1940 pour faire :

Samedi 28 Mai: Bruly de Pesch, Signy-Le-Petit, Brunehamel, Montcornet, Laon (Ardennes & Aisne, 89 km)

Dimanche 29 Mai: Laon, Soupir, Soissons (Aisne, 48km)

Lundi 30 Mai: Soissons, Rethondes, Compiègne (Aisne & Oise, 42km)

Mardi 31 Mai: Compiègne, Clermont, Beauvais (Oise, 63km)

Mercredi 01 Juin: Beauvais, Gisors, Connelles (Rouen) (Oise & Eure, 75km)

Jeudi 02 Juin: Connelles, La Vespière (Eure & Calvados , 75 km)

Vendredi 03 Juin: La Vespiere, Vimoutiers, Falaise, Saint Germain Langot (Calvados, 65km)

 

 

 

 

 

Saint Germain Langot, destination finale de la famille Marée en 1940.

Une belle histoire de reconnaissance familiale, inscrivant la petite histoire dans la grande et permettant à tous de ne pas oublier les heures sombres vécues dans notre contrée;

Vous pourez suivre Phil sur www.bdp1940.com et retracer avec lui l’épopée de son grand-père tout en en apprenant sur l’histoire de la région !

Un beau projet de valorisation d’histoire familiale qui mérite tout notre soutien !

Les 70 ans du débarquement de Normandie

Le 6 juin 1944, pour venir à bout des forces allemandes qui occupent la France et la Belgique, des milliers de soldats débarquent sur les plages de Normandie. Ils y rencontreront une féroce résistance allemande et auront le plus grand mal à se sortir de l’enfer des plages normandes.

C’est par milliers également qu’ils périrent sur les plages françaises surnommées pour l’occasion Omaha, Juno, Gold, Utah et Sword. Leurs sépultures, petites croix blanches qui s’étendent à l’infini, reposent à quelques centaines de mètres de là où ils ont donné leurs vies pour les libérations des pays occupés, »libérations » car pour reprendre les termes du commissaire français aux commémorations, cela peut bien être compris comme des libérations multiples en plusieurs temps.

L’opération n’était pourtant pas évidente : plusieurs fois reportée, le premier projet date de 1940, elle comportait de nombreux risques au rang desquels la fuite d’information par les Allemands n’était pas la dernière. L’organisation et la logistique de l’opération « Overlord » fut gardée la plus secrète et à l’écart même de certains etat-majors alliés.

Au petit matin du 6 juin, les soldats embarquent sur des barges bondées. Ils débarqueront quelques heures plus tard. Certains ne passant même pas le stade de l’eau,se noyant directement. En l’air, les bombardements censés faciliter le travail des troupes au sol,

Les soldats débarqués font face aux bunkers allemands qui les mitraillent. C’est un carnage. Au total

Le débarquement?  et après ?

Après les terribles heures du débarquement, les alliés stagneront encore pendant de longues semaines avant d’enfin s’en dégager et poursuivre leur route vers Paris, libérée le août puis Bruxelles aux premiers jours de septembre 1944.

Quid de la recherche familiale ?

A l’exception du commando Kiefer, les troupes du débarquement étaient uniquement constituées de troupes américaines et britanniques. Vous ne trouverez donc aucun ancêtre français ou belge parmi les soldats ayant participé aux combats du débarquement, par contre si votre famille a été en contact avec un des soldats américains ayant participé au débarquement, vous seriez bien avisé de consulter des sites payants tel Ancestry qui vous permettront de fouiller dans les recensements américains et les dossiers militaires qui sont des sources essentielles pour tenter d’en savoir plus sur un soldat ayant servi en 1944 et sa famille.

Et cette semaine ? Pour le programme complet des commémorations, nous vous renvoyons à ce site qui reprend l’agenda complet des cérémonies,expositions, conférences et autres activités liées au souvenir du débarquement :

http://www.dday-overlord.com/commemorations_normandie_2014_calendrier.htm

mais sachez que le point d’orgue de cette semaine sera la cérémonie qui se tiendra demain à Ouistreham et sur les plages en présence de plusieurs chefs d’Etat dont la Reine Elizabeth II, la Princesse Claire et Barack Obama.

http://www.dday-overlord.com/galerie_photos_sword_beach.htm

(source iconographique : http://www.dday-overlord.com )