Juliette et Victor mettent la généalogie à l’honneur !

Dans le numéro de décembre/janvier , Juliette et Victor , le magazine des franco-belges et belges-français met la généalogie en lumière avec des interventions variées et intéressantes : Une sociologue, une psychologue, des témoins ( dont certains manifestant certaines expériences négatives ) , un site internet

( Geneanet pour ne pas le citer 😉  ) pour évoquer les atouts et écueils de la généalogie en ligne et votre humble servante pour expliquer les arcanes de notre belle passion et surtout dire aux lecteurs de la revue que oui, faire sa généalogie, c’est accessible, fun, addictif et agréable !

Disponible dans toutes les bonnes librairies ! ( Comme le Guide de la Généalogie en Belgique d’ailleurs ! )

Pour gagner un exemplaire du magazine, soyez le/la première à envoyer un petit mail a Histdefamilles AT gmail POINT com avec la réponse à la question suivante :

  • Comment s’appelle le train low cost reliant Bruxelles et Paris ?

ps : Un petit mot en ce qui concerne la partie sur la généalogie génétique, c’est bien au delà des 3/4 ,allez 5, générations que les « matches » peuvent devenir plus abstraits.

Bien entendu en généalogie classique, on peut remonter beaucoup plus loin ! 😉

RDV à « Ecrire l’Histoire 2017 » !

Les fêtes approchent à grand pas et avec elles, la recherche DU cadeau qui fera plaisir à vos proches !

Outre les chéques-recherches qui feront peut-être le bonheur de votre maman ou de votre grand-père, les coaching pour la cousine qui a envie de faire les recherches seules mais ne sait pas très bien comment se lancer, il y a aussi l’idée, pratique, facile ( et moins chère qu’une recherche, il faut aussi le dire 😉 ) du livre !

Pas n’importe lequel ! Le « Guide de la généalogie en Belgique . Tous les trucs et astuces pour retrouver vos plus vieux ancêtres » que j’ai eu l’honneur de publier aux éditions Jourdan au début de cette année.  Vous y trouverez les conseils pour démarrer votre généalogie sur de bonnes bases et ainsi y prendre plus de plaisir !

Image result for ecrire l'histoire

Au salon,je vous proposerais un exemplaire dédicacé et personnalisé comme super cadeau de Noël les 2 et 3 décembre au salon « Ecrire l’Histoire » en compagnie de personnalités comme SA La Princesse Léa,  Patrick Weber, Stéphane Bern et beaucoup d’autres !

On s’y retrouve ? 😉

 

 

 

 

 

Challenge AZ 2017 : P comme…

Patience ! Il en faut beaucoup en généalogie. C’est parfois difficile à intégrer comme concept, pour les débutants et les clients, tant l’enthousiasme d’en savoir plus est grand ( et c’est très bien ! ) mais il faut parfois faire de longues recherches, l’information ne se dévoilant pas facilement , ou attendre un acte qui vient de loin. C’est parfois difficile d’attendre…mais il le faut !  Patience !

Challenge AZ 2017 : L comme…

Ludique : La généalogie doit aussi être un jeu !

Il doit y avoir de l’amusement dans la recherche, de la joie dans la quête de ses ancêtres !

Fini les mines austères et graves, terminés les airs doctes et sentencieux du haut de nos loupes dans les archives, il y a tout à fait moyen de faire de la généalogie avec le sourire et en sympathisant avec d’autres chercheurs ! Pour citer une idée Nietzschéenne, Il faut être sérieux comme un enfant qui joue »

et puisqu’on parle de jeu, voici le Généalogik, que certains d’entre vous connaissent déjà et qui est très sympa à découvrir ! Petit plus, les règles du jeu sont désormais disponibles en anglais et en néerlandais! 🙂

Et vous, vous aimez jouer ?

Chess, Game, Fun, Play, Strategy, Leisure, Competition

 

 

Challenge AZ 2017 : G

comme Google !

Le moteur de recherche bien connu peut-être un chouette outil en généalogie mais attention, il convient d’utiliser quelques astuces pour vous permettre de mener une recherche. Une mise en garde est d’importance aussi : les résultats Google et les résultats des résultats ne sont que des indications subjectives de recherches. Ils ne dispensent en rien d’effectuer une recherche propre ni de vérifier ( voire double-triple vérifier, la vérifications des sources et des données est vraiment quelque chose d’essentiel en généalogie ! )

Tout d’abord, la fonction première de Google : trouver une information pratique et précise sur un lieu, un nom, une date.

Si par exemple, vous trouvez une nouvelle localité dans un acte et que vous n’avez pas de dictionnaire des localités à disposition, hop, un petit tour sur le moteur de recherche et celui-ci vous donnera une liste de résultats, plus ou moins pertinents, relatif à la localité qui vous intéresse.

Mettez des guillements  »  » entre les mots-clés de votre recherche, ceux-ci rendront les élèments exclusifs à l’algorithme de recherche. Rajoutez des « + » et de « – » pour affiner votre demande et enlever par exemple un mot-clé qui vient faire obstacle à votre recherche.

Les résultats seront affichés en fonction de la pertinence de votre recherche et des résultats de l’algorithme du site, basé sur des calculs trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès savants ( quoique 😉 )

Google Books, vous permettra lui, une recherche dans une collection de livres digitalisés. Cette proposition, bien que posant le débat des droits d’auteurs et de la facilité qu’ont les gens de prendre des bribes d’informations d’un livre sans le consulter en entier, en voir la table,les chapitres, le contexte tellement important etc. . Une utilisation plus rationnelle de Google Books peut être une pêche à la référence bibliographique, quitte à aller en bibliothèque avec la référence trouvée par vos recherches en ligne.

Une messagerie, le célèbre gmail , vous donne une grande capacité de communication et de stockage de messages, même si, comme moi, vous etes une grande consommatrice d’espace dans les boites mails.

L’espace donné par Google Docs et lié à un compte Google  vous permet de créer et stocker documents, images, dossiers. Pratique quand on se déplace beaucoup !

Les cartes vous permettent de répérer et d’intégrer les informations généalogiques trouvées dans les actes sur un support géographique et ainsi,mesurer la distance parcourue par l’une ou l’autre branche pendant des générations. Vous pouvez même créer des cartes par individu, famille, branche etc. , les possibilités sont, en fait, infinies !

Gestionnaires de site, vous pouvez en utiliser le référencement et l’espace publicitaire afin de vous faire connaitre ou de trouver des cousins lointains ! On le voit,les possibilités qu’offre Google sont précieuses et à intégrer dans un travail qui a peut-être été commençé avant la généalogie 2.0 mais je voulais déjà en partager ce petit aperçu pratique !

Vive les moteurs de recherche mais….utilisés intelligemment !

 

 

Millions of records to see for free at Find My Past This Weekend!

En français ci-dessous 😉

Find My Past opens its vault for a large audience this week end! After registration,you’ll be able to access a large number of records including US & Canadian vital records, Irish census records including the 1901 & 1911 census, Australian and New Zealand Records, UK Records including censuses and other records and their brand new catholic parishes records set! Have fun!

Les grandes compagnies généalogiques sont coutumières des week-end « ouverts » où ils laissent le public découvrir leurs collections en espérant que cela leur donne envie de souscrire! Cette fois ci, c’est le tour de Find My Past qui met à votre disposition pour le week-end et après inscription l’accès aux milions de données quela compagnie met en ligne pour le plus grand plaisir des chercheurs ! Je reviendrais sur Find My Past très bientôt avec une très chouette interview d’Alex, un représentant de l’entreprise britannique! A très vite!

http://www.findmypast.co.uk



Bilan du week end « Sauvons nos tombes » de Geneanet !

C’est devenu un classique du printemps à l’instar des courses cylcistes flandriennes, l’opération « Sauvons nos tombes » organisée par Geneanet a réuni 511 contributeurs, photographiant 56000 tombes ( soit 71000 photos) en un seul week end en France à l’étranger ( Belgique, Pays-Bas, Allemagne mais également Colombie, le Portugal, l’Afrique du Sud ou l’Ouzbekistan. Preuve que la communauté Généanet s’élargit de jour en jour).

Le plus grand contributeur a apporté à lui seul prés de 14.000 photos (chapeau!) et c’est aujourd’hui des milliers de tombes qui sont encodées pour le plus grand plaisir des chercheurs. A noter une attention spéciale apportée au centenaire de la Première Guerre Mondiale et plus particuliérement aux tombes du Chemin des Dames auquel un travail spécial a été apporté.

Pour celles et ceux qui n’auraient pu participer, c’est encore évidemment possible ( et souhaité! 🙂 ) à cette adresse : http://www.geneanet.org/cimetieres/howto . Comme les beaux jours ne font que commencer, c’est l’occasion de se lancer dans la grande entreprise de la sauvegarde de notre patrimoine funéraire !

Guide de la généalogie en Belgique : Bel RTL !

La Matinale de BEL RTL m’a bien gentillement invitée à venir présenter mon guide ce matin.

Un très chouette moment et plein de chouettes retours ! Patience, je répondrais à tout(e)s!

http://www.rtl.be/videos/info/video/617451.aspx

bel-rtl-23-fevrier-2017

 

 

 

Tout frais,tout beau….et dans vos librairies!

Le guide de généalogie en Belgique est sorti ! Fière maman du bébé, celui ci vous donnera des pistes méthodologiques et des informations pour bien démarrer votre recherche!

Sorti aux Editions Jourdan et disponible dans toutes les bonnes librairies ( Notamment ici, ici, ici et ici !)

Egalement disponible pour l’International via ce site bien connu!

Bientôt Noël !

Vous etes sûrement en train de vous demander si je ne suis pas tombée sur la tête ?

Pas de panique !

C’est simplement que pour faire correctemment une généalogie cela prend du temps !

Pour vos commandes pour les fêtes de fin d’année, n’attendez pas la rentrée et contacter moi afin que j’établisse le meilleur devis possible pour vous !

A très vite !

La Mère Noël 🙂