Recherches dans les pays anglophones

Vous aimeriez retrouver la trace de vos lointains cousins américains ? L’un de vos ancêtres,ou un collatéral,a émigré au Royaume-Uni, aux Etats-Unis ou plus loin encore mais la barrière de la langue et des méthodes de recherche différentes vous bloque ? Ne laissez pas cette recherche de côté !

Envoyez moi une demande aussi précise que possible  et je vous informerais sur les différentes possibilités de recherches et sur les recherches elle-même.

Qui sait ? Peut-être trouverons nous ensemble le chemin vers vos ancêtres ? En tout cas,c’est ce que je vous souhaite !

Pour me contacter,rien de plus simple : le formulaire de contact ou par mail à hist . de . familles @ gmail . com (sans les espaces)

Des migrants passent des tests à Ellis Island (USA)
Des migrants passent des tests à Ellis Island (USA)

Annuaires Nord Irlandais : Mise à jour !

Cette nouvelle intéressera tous ceux qui ont des racines Nord-Irlandaises : Les archives Nord-Irlandaises viennent de mettre à jour les annuaires de rue pour les années 1819-1900 avec une prédominance pour Belfast bien évidemment. Une source en or pour les personnes qui en sont originaires de cet endroit riche en évènements et en histoire.

Ceux-ci sont consultables gratuitement en ligne avec une possibilité de recherche par noms,rues et villes ce qui constitue des millions de noms !

http://streetdirectories2.proni.aetopia.net/

Londonderry (Lusbyfamilyhistory.com)
Londonderry (Lusbyfamilyhistory.com)

Merci à Jack pour l’info !

 

 

Un Site Extraordinaire (II)

Dans un autre registre mais tout aussi extraordinaire pour la recherche est la mise en ligne par le CEGESOMA d’un tout nouveau site reprenant les numérisations des journaux clandestins et censurés des deux guerres.

Ce lancement a été effectué hier au CEGESOMA et accompagné d’une demi-journée d’étude sur la presse de guerre.  Après une présentation du plan de numérisation des documents dont le premier but est,rappelons le, d’organiser la conservation d’objets rares et fragiles et des différentes façons dont la Belgique essaie de rattraper le retard sur ses voisins européens, nous avons eu droit à la présentation du site proprement dit et très pratiquement aux différentes façons de faire des recherches sur celui-ci, par Guerre et par type de presse ce qui permettra moult exercices de comparaisons et d’analyses le tout dans le confort de son chez soi !

Il convient toutefois de dire un petit mot sur les journaux censurés. Ces journaux ne seront pas dans l’immédiat,et à la différence des journaux clandestins, disponibles pour consultation à distance et ce pour des raisons de droits d’auteur. On peut s’étonner,et même s’insurger que des éventuels ayants-droits pourraient faire valoir des droits d’auteur sur des productions collaborationnistes mais pour le moment c’est ainsi en attendant une solution légale qui puisse ouvrir ces archives au plus grand nombre. Ces journaux sont toutefois consultables sur le site sur le parc informatique du CEGES même.

Malgré cet écueil, c’est un outil formidablement intéressant et encore un pas de plus vers la démocratisation d’ archives essentielles à l’histoire de Belgique.

http://warpress.cegesoma.be

Who Do You Think You Are? Live !

Juste un petit mot pour dire que je suis rentrée du plus grand show londonien Who Do You Think You Are?Live, j’ai vraiment apprécié ce séjour,rencontré de très chouettes personnes,eu des belles discussions et rencontré des cas intéressants,même très intéressants dans certains cas et ai même réussi à résoudre quelques énigmes donc j’en suis très heureuse !

Who Do You Think You Are? Live !

Just got back from the London most important genealogy exhibition ! My impressions and pictures soon but just to say that I really enjoyed the show,met great and nice people, discussed about interesting,and very interesting, cases, solved some even so I’m really glad for that !

More about it really soon !

 

 

Le Recensement US de 1940 est en ligne !

C’est fait,il est là ! Depuis cette nuit,le recensement américain de 1940 commence à être en ligne sur le site bien connu d’ancestry , Une mine d’or pour voir ce que vos cousins américains sont devenus à l’aube de la seconde guerre mondiale et même une mine d’or pour nos contemporains. Et même si aucune racine ne vous rattache aux Etats-Unis,vous pourrez toujours vous amusez à trouver des célébrités et voir leur environnement en 1940. Surprenant !

From 1815 to 2012

Several days from now, I fell across a letter from Edward Stanley to his wife relating his visit to Waterloo Battlefield in 1816°, just one year after the famous battle took place.  This letter was so moving and so well written that it made me want to visit the site once again. I visited often in my childhood and my love for history even made me celebrate one of my teenage birthday parties there. With the good weather that we had last Thursday and a meeting cancelled, I told myself that it was a good time to go back the Waterloo battlefield.
The visitors center (and shop) is brand new, staff is young and nice and a ticket is issued which gives you access to two short-movies on the battle, the opening of the gate to the Lion

(I used to rush up there when I was a kid, now just seeing the 226 steps makes me feel tired and I must admit, I skipped the sacro-saint trek to the top ,leaving that to the day when I’ll come back with my young ones  😉 ) , wax museum and panorama.

Talking of wax museum and “panorama”, there are still there: used wax statues of Napoleon and his aides, The Prince of Orange, The Duke of Wellington and Blutcher and in that same museum you can find several items that were collected after the battle but not much. The building could do with a bit of fresh paint and new furniture but the good old “Waterloo spirit” from school days hasn’t gone off even if I can understand that the 21st century visitor could be disappointed.

I don’t know if I’m going to be clear but the point is that with a battlefield there aren’t really things to visit,and this doesn’t mean that you must not visit of course but you have to put yourself in the mood, or have read or re-read a good book about the battle,or again have a good guide to imagine how troops moved around, where the attacks were etc.
Being a weekday I was nearly on my own but so far so good it was more relaxing than visiting amongst a crowd of camera-mad Japanese 😉
Just a few remarks:
Plus point is the entrance price, 8€
Bad point is that the Battlefield Tour in a coach that takes you around the different places of the battle is only available from April the first although the website mentions it goes all year round.
There are identical explanation posters (one for the general state of Europe in the early XIX century, one for the Ligny battle, one for the, one for the day of the 18th of June on the Battlefield itself, the scales are not the same from one poster to another which isn’t a crime in itself, it’s supposed to give you a kind of “focus on” impression but didn’t work with me. The model farm in the hall of the panorama building, made to explain how troops fought against each other doesn’t have a single word of explanation which is quite sad. Of course, you can always figure out what farm it is or its story on that fateful day but still, it could do with a word or two of explanation which is shouldn’t be too much of a cost I think.
The council of Waterloo should have bought the different farms around (La Haie Sainte, Hougoumont..) just like Wellington’s pub headquarters in the center of Waterloo is now a museum What is surprising is that, now that won’t be much of a surprise when you know that the battlefield is managed by a French company, “Culturespaces”, also owning French places such as Chateau des Baux de Provence or Pont du Gard to name just a few.
I had the feeling that everything was so Napoleon-centered and the fact that there were more souvenirs of Napoleon than of Wellington did not help, especially when you know that it’s the Battle of Waterloo that was determinant in the fall of Napoleon.
It was well worth a visit but there’s much more that could be done out of and for this great historical site !

° Before and After Waterloo.Letters from Edward Stanley (sometime Bishop of Norwich) 18021814-1816,repris dans le Bulletin de la Société D’Histoire Napoléonienne, 1963 pp.26-32

Who Do You Think You Are? Live : Les notes en ligne !

La Society of Genealogists a mis en ligne les présentations et autres notes power point des conférences de leurs intervenants lors du salon « Who Do You Think You Are?Live » . Toujours instructif et intéressant.

Vous les trouverez ci dessous :

Présentations et Notes des Conférences

Des nouvelles données en ligne pour le Pays de Galles!

Find My Past vient de mettre en ligne des milliers de données issues des registres paroissiaux, une belle occasion de fêter la Saint David,le patron des gallois !

Plus précisement,il s’agit d’actes de :

  • Baptêmes: 1,418,921 actes allant de 1538 à 1911
  • Mariages: 950,254 actes allant de 1539 à 1926
  • Bans: 340,002 actes allant de 1701 à 1926
  • Sépultures : 1,169,685 actes allant de 1539 à 2007

Et voici le lien pour trouver toutes ces merveilles

ymchwil da! (bonnes recherches!)

Who Do You Think You Are?Live-Le Rapport

Chaque année se tient à Londres, le salon « Who Do Yoou Think You Are?Live » inspiré de l’émission de télévision bien connue outre-Manche,il rassemble toute ce que la Grande Bretagne Généalogique compte comme associations, conférenciers, marchands de matériel généalogique,professionnels libraires etc. , Cela dure trois jours entiers où les passionnés peuvent échanger, discuter,apprendre et .se rencontrer. J’étais présente avec un stand et cela a marché au dela de mes espérances, beaucoup de personnes dont certaines à rediriger vers les associations ou les archives les plus à même de les aider mais également des super chouettes contacts avec d’autres généalogistes. Cela ne ressemble pas vraiment a un congrès de la Fédération Française de Généalogie car l’aspect « commercial » est plus important sans toutefois être gênant , et surtout cela n’empêche pas la tenue de conférences intéressantes sur des sujets aussi variés que les registres paroissiaux ou les ancêtres caribéens.  De l’Ecosse aux racines anglo-allemandes ou italiennes en passant par l’Irlande,invitée d’honneur de cette édition, il y en a un pour tous les intérêts et tous les goûts. C’est vraiment une expérience sympa et enrichissante et cela va sans dire, un must pour celles et ceux avec des racines britanniques !

Une petite video faite par Ancestry