RootsTech 2017 : Des ancetres, des archives…

et des passionnés. PLEIN de passionés !

Et voilà ! Roots Tech 2017 a éteint ses derniers projecteurs, l’avion a atteri et il est temps de vider sa besace et de faire le bilan de cette édition,riche en émotions et en apprentissages que ce soit par les différentes sessions organisées que par les « grands évenements » en marge du show.

Qu’en retenir ? Comme le souligne Guillaume de Morant ici , la généalogie génétique a le vent en poupe aux USA. Peut-être un peu trop à nos yeux d’Européens? Cela reste à voir. Ce qui est en tout cas avéré c’est que l’ampleur d’une manifestation telle que RootsTech démontre d’un engouement du public américain pour la généalogie, fort loin de faiblir et ce alors que le marché est établi depuis plusieurs années maintenant.

Le show « à l’américaine », rodé à la seconde près et avec des invités de renom plaisant au grand public achève une impression générale extrèmement positive, véhiculeur de messages forts axés sur l’importance de la famille, la transmission inter-générationnelle et le souvenir. Et au fond, pourquoi pas? C’est certes à des années-lumières de la façon de faire de la généalogie en Belgique ou en France par exemple, ou en tout cas jusqu’au début du XXIe siècle mais c’est,je pense, un exemple intéressant à explorer et exploiter.

D’autant que la dite « keynote »  se déroule le matin et qu’il donne le ton d’une journée thématique : la journée dédiée à l’héritage afro-américaine ( avec un moment fort émouvant quand Thom Reed de FamilySearch a donné à l’acteur LeVar Burton des informations sur son histoire familiale :

( c) Mormon Newsroom )

la journée des familles et la généalogie biologique le samedi.

Le hall dévoué aux exposants,plein les trois jours, permet de se familiariser avec les entreprises, leaders du marché ou challengers, tous rivalisant d’imagination pour susciter l’interet des visiteurs.

A noter une belle présence internationale ! ( coucou Famicity, Geneanet, Filae, Into The Past, Museo Del Cognome… ) , une super ambiance au sein de l’équipe « média/reseaux sociaux » ( Et PLEIN de matos ramenés pour des futurs articles et réflexions!) et des chouettes fêtes en marge de ce jours de folies!

A très vite RootsTech!

 

 

 

18 Mars 2017 : Conférence à Soignies!

C’est toujours émouvant de faire une conférence dans une commune où on a des ancêtres…et probablement des lointains cousins !

C’est donc avec un grande pensée pour mes ancêtres sonégiens que je viendrais le 18 Mars 2017 à 15h sur l’invitation du Cercle Archéologique de Soignies, ce même cercle dont j’ai tant de fois compulsé les annales à la recherche d’une précieuse information généalogique!

Amis de Soignies et de la région, au 18?

Amitiés

Marie

conférence 18.03.2017 Généalogie

Rendez-vous à Paris!

Au grand salon annuel de généalogie organisé par Archives et Culture !

J’y serais pour vous aider à retrouver vos ancêtres et serait ravie de vous rencontrer !

Toutes les infos pratiques se trouvent ici !

Un jour dans l’histoire-RTBF! 7 Mars 2017!

Pour réentendre l’émission « Un jour dans l’histoire » de ce jour consacré à la généalogie, c’est par ici ( mais écoutez l’émission aussi souvent que vous le pouvez car c’est une petite pépite du service public avec des thèmes super intéressants !)

 

In the heart of the great War!

Links between civilians and the military forces will be the focus In Mons next October.

Call for papers’s deadline early March (see link for details) . Sounds promising!

https://intheheartofthegreatwar.wordpress.com/

 

intheheartofthegreatwar

Tout frais,tout beau….et dans vos librairies!

Le guide de généalogie en Belgique est sorti ! Fière maman du bébé, celui ci vous donnera des pistes méthodologiques et des informations pour bien démarrer votre recherche!

Sorti aux Editions Jourdan et disponible dans toutes les bonnes librairies ( Notamment ici, ici, ici et ici !)

Egalement disponible pour l’International via ce site bien connu!

Bons baisers de Belgique !

En ce début d’année, j’ai le grand honneur de succéder à Christophe pour la chronique belge de la RFG !

Merci La Revue Française de Généalogie de m’accueillir dans leurs colonnes !

 

 

 

Salon de Paris en vue !

C’est le grand rendez-vous incontournable pour les amateurs de généalogie dans l’Hexagone, le salon de Paris organisé par Archives et Culture vous permettra si vous etes débutant de bien débuter vos recherches avec de précieuses informations et si vous etes déjà un(e) chercheur(e) avancé,  ce sera l’occasion idéale d’orienter vos recherches vers les départements et pays d’origine de vos aieuls. Histoires de Familles y sera bien sûr !

Le programme complet et toutes les informations sont sur http://www.salondegenealogie.com

salondeparis2017

 

 

 

 

 

Le top des noms de famille 2016 de Belgique est sorti !

And the winners are….

 » Parmi les différentes données se trouvent les noms de famille les plus fréquents

Pour l’année 2016, voici le top 10 des noms de famille les courants dans tout le pays:
– Peeters (31.926)
– Janssens (29.467)
– Maes (25.079)
– Jacobs (19.602)
– Mertens (18.300)
– Willems (18.169)
– Claes (16.230)
– Goossens (15.631)
– Wouters (15.418)
– De Smet (13.883)
Les trois premiers de cette liste forment le top 3 des noms de famille les plus fréquents dans la Région flamande. Pour la Région wallonne, le nom de famille Dubois (9.450) arrive en tête, suivi de Lambert (8.609) et de Martin (6.823). Enfin, en ce qui concerne la Région de Bruxelles-Capitale, c’est Diallo (3.223) qui est le nom de famille le plus répandu plus fréquent, suivi de Bah (1.829) et de Barry (1.296) en troisième position.
( La Libre.be , d’aprés http://www.statbel.fgov.be ) plus fréquent, suivi de Bah (1.829) et de Barry (1.296) en troisième position.

 

Joyeux anniversaire la STIB!

C’est le 20 septembre1976 que le premier métro bruxellois fut inauguré, j’allais avoir un an!

Pour cette double célébration, Il parait que nous avons été voir en famille  cette grosse rame orange rentrer et sortir de la station flambant neuve qui n’était pas très loin de la maison.

J’ai beau avoir une très bonne mémoire, j’avoue que je n’en ai pas gardé un souvenir précis !

Plus tard, mon papa m’emmenait en métro à son travail, Je trouvais que les couleurs oranges de la station De Brouckere allaient très bien avec la couleur des rames, et celle de l’emballage de chocolat que je ne manquais pas de recevoir à chaque trajet. Parfum d’enfance !

Par la suite, je me suis toujours interessée à l’histoire des transports publics au point d’en faire un sujet de travail académique ( La généalogie ne passait pas encore très bien dans ces cénacles à l’époque, HEUREUSEMENT ca change!)

Je me suis donc penchée sur l’histoire de la société des transports bruxellois depuis sa création sous sa forme actuelle qui date de 1954, soit quelques années avant la fameuse expo universelle de Bruxelles de 1958 pour lequel un plan d’envergure avait été décidé, alor que des études sur la faisabilité d’un métro bruxellois avaient été pensé depuis la fin du 19e siècle!, et appliqué jusqu’au passage de la société sous tutelle régionale en 1994. J’ai pu donc consulter les archives et notamment celles relatives au projet de métro dans la capitale.  La société faisant place au plein emploi des trentes glorieuses avait appelé des travailleurs venu principalement des pays du mahgreb et des pays du sud de l’europe (Italie, Espagne, Portugal) pour venir renforcer le personnel. ces ouvriers allaient devenir les pionniers du métro bruxellois.

Bon nombre d’archives de la police des Etrangers conservent la trace de l’arrivée de ces travailleurs en Belgique et leurs premiers pas à la STIB. La mise en place et le fonctionnement du réseau ne se fit d’ailleurs pas sans heurts, il fallu démanteler une partie du réseau tram, faire avec les contingences géologiques de la ville, les différentes institutions et niveaux de pouvoir. Ce ne fut pas une mince affaire…

Aujourd’hui, le métro est devenu un moyen incontournable de transport dans la ville,  de Delacroix pour aller aux archives de l’Etat à d’Anderlecht à Gare Centrale pour me rendre à la Bibliothèque Royale, je l’emprunte très souvent et en parle toujours avec affection ! Bon anniversaire, Métro !

Metro-le 30 septembre 1976
Metro-le 20 septembre 1976