Rendez-Vous à Marseille !

Après Lille il y a deux ans,c’est dans le sud de la France et dans la deuxième ville du pays, Marseille, ville 2013 de la culture, que la Fédération Française de Généalogie organise son congrès bisannuel. J’y serais en compagnie de Geniwal (stands 79-80) serait ravie de vous aider à remonter la piste de vos ancêtres belges (ou britanniques ? qui sait ? 😉

Alors, rendez-vous à Marseille !

 

 

 

48 Congrès annuel de Familiekunde Vlaanderen

Ce 4 mai 2013 se tiendra à Dilbeek le 48eme congrès de Familie Kunde Vlaanderen, la fédération néerlandophone des organisations généalogiques. Sur le thème « Familie Kunde veel meer dan stamboom ! » (L’histoire de famille,bien plus qu’un arbre généalogique) , vous pourrez rencontrer des chercheurs,novices ou experts et apprendre tout tout tout sur la meilleure manière de retrouver vos racines flamandes !

Le congrès se tient au Centre Culturel de Dilbeek et l’organisation est dans les mains de la section FK de Dilbeek.

Pour s’inscrire et pour plus de renseignements : http://fv-congres2013.familiekunde-vlaanderen.be

Schermafdruk-2 (1)

Organisez la visite de l’année !

L’histoire de la ville de vos ancêtres vous fascine ? Vous aimeriez arpenter ses rues tout en écoutant son histoire ou découvrir,ou redécouvrir, des parties d’Histoire ? C’est possible avec Histoires de Familles !

Différentes Visites sont possibles, y compris des visites personnalisées avec votre famille éloignée ou non,vos amis,votre club de généalogie  :

– Champ de Bataille de Waterloo : Venez découvrir ou redécouvrir le contexte de la Bataille de Waterloo ,son déroulement et ses conséquences sur la politique européenne.

– Première Guerre Mondiale : De la porte de Menin au cimetière de Tyne Cot en passant par le musée In Flanders Fields, partez à la découverte de vos ancêtres ayant servi lors de la Première Guerre Mondiale.

– Deuxième Guerre Mondiale :   Que vous soyez un passionné ou que vous ayez été personnellement concerné dans votre histoire familiale par la Seconde Guerre 

– Bruxelles Historique : Arpentez les rues historiques de Bruxelles, écoutez l’histoire de sa fameuse Grand Place à travers les siècles et les occupations, revivez les heures sombres et plus légères de la capitale de l’Europe à travers  une visite guidée unique et personnalisée.

D’autres circuits sont bien sûr possibles et personnalisables, prenez contact pour un devis sans engagement !

 

Nous consulter pour les conditions et tarifs : hist.defamilles AT gmail.com 🙂

Dépôt AGR « Cuvelier » : élargissement des horaires !

En vous rappelant qu’il est possible d’y trouver les archives relatives aux dommages de guerre ainsi que la plupart des archives judiciaires*. À partir du 1er février 2013, la salle de lecture des Archives générales du Royaume 2 – dépôt Joseph Cuvelier sera ouverte 3 jours par semaine sur rendez-vous ( agr_ar_2@arch.be) : le mardi, le mercredi et le jeudi.

* Attention,tous les fonds d’archives ne sont pas ouverts, prendre contact avec le dépôt pour vérifier !

Retour des Archives à Bruges

A la suite de la fin des travaux au dépôt des Archives de l’Etat à Bruges, les archives dépendant de ce dépôt et qui étaient jusqu’ici entreposés et consultables au dépôt de Beveren sont en train de retourner à Bruges, peut-être même déjà de manière complète à cette heure. Pour plus de renseignements sur les archives concernées, le mieux est de prendre contact avec l’un de ces deux dépôts dont vous trouverez l’adresse sur http://www.arch.be

Brie Comte Robert

Ce week end se tient le traditionnel forum de généalogie de Brie Comte Robert (Seine et Marne) organisé par l’AGBCR

Je serais ravie de vous y retrouver au stand de GENIWAL mais également de vous aiguiller dans vos recherches anglophones si vous en avez !

source : agbcr.fr
source : agbcr.fr

Des archives communales

Les communes sont des acteurs incontournables de la recherche généalogiques : Que ce soit pour demander une copie récente d’acte d’Etat-civil ou pour consulter les précieux registres de population qui peuvent nous apprendre énormément sur la vie de nos ancêtres et parfois débloquer des recherches qui stagnent nous avons tous poussé un jour la porte des administrations locales.

Hélas, toutes les communes n’ont pas la même considération pour leurs archives. Certaines disposent d’un archiviste,d’autre pas et ce principalement pour des raisons budgétaires. Certaines disposent d’un inventaire et d’autres ont à peine idée des trésors qui se cachent,souvent,dans leurs caves. La lecture de l’inventaire des archives des communes de la région bruxelloise est assez effrayant quand on pense aux mètres linéaires laissés à l’abandon,parfois même dans l’humidité et des conditions de conservation médiocres. Bien sur pour tout cela il faut des moyens et la crise n’aide pas à faire prendre des options qui se révéleront cruciales pour la bonne tenue,la conservation et la consultation de ces archives.

Certaines accueillent les chercheurs patiemment et avec pédagogie et diligence voire disposent d’un vrai dépôt d’archives avec salle de lecture,personnel et catalogue informatisé , un grand bravo aux archives de la Ville de Bruxelles : à la pointe de la recherche,ouvert sur le monde et avec un personnel au top ! , mais d’autres ne comprennent pas la démarche et ne voient que dans les chercheurs des gêneurs qui les empêchent de faire « leur travail ».

Or répondre à ce genre de sollicitations fait aussi semble-t’il partie de leur travail. Bien sur,ce ne sera peut-être pas des administrables et le manque de motivation vient peut-être de là où d’une méconnaissance de l’intérêt inestimable des trésors communaux pour nous généalogistes mais cela répond pleinement à leur mission de service public, de service « au public ».

A nous de tout faire pour leur faire prendre conscience poliment et avec tact de l’importance historique des archives qui dorment dans les maisons communales et les greniers !

(c) http://archives.ille-et-vilaine.fr/aide-a-l-archivage,79752,fr.html
(c) http://archives.ille-et-vilaine.fr/aide-a-l-archivage,79752,fr.html

Avis Important / Important Message

A l’approche des fêtes, les Archives de l’Etat adaptent leurs horaires : Notez donc avec attention que tous les dépôts fermeront à 15h le vendredi 21 décembre et seront fermé,contrairement à l’habitude, le samedi 22 décembre et ce jusqu’au 2 janvier inclus pour permettre au staff des archives de passer les fêtes en famille et de nous accueillir en pleine forme en janvier !

****************************************************************************

To avoid any disappointment, please note that the different locations of National Archives of Belgium will be closed on saturday the 22d december until Wednesday 2d of January so don’t plan any research trip to Belgium if you need to visit the Archives this week end or during the holidays but save all your energy for 2013 !

The archives will also close on 3 PM on friday the 21st , an hour earlier than the usual closing time so that staff can take a rest with their families and help us in full effect in the new year !

Archives Annual Closure details

Un Site Extraordinaire (II)

Dans un autre registre mais tout aussi extraordinaire pour la recherche est la mise en ligne par le CEGESOMA d’un tout nouveau site reprenant les numérisations des journaux clandestins et censurés des deux guerres.

Ce lancement a été effectué hier au CEGESOMA et accompagné d’une demi-journée d’étude sur la presse de guerre.  Après une présentation du plan de numérisation des documents dont le premier but est,rappelons le, d’organiser la conservation d’objets rares et fragiles et des différentes façons dont la Belgique essaie de rattraper le retard sur ses voisins européens, nous avons eu droit à la présentation du site proprement dit et très pratiquement aux différentes façons de faire des recherches sur celui-ci, par Guerre et par type de presse ce qui permettra moult exercices de comparaisons et d’analyses le tout dans le confort de son chez soi !

Il convient toutefois de dire un petit mot sur les journaux censurés. Ces journaux ne seront pas dans l’immédiat,et à la différence des journaux clandestins, disponibles pour consultation à distance et ce pour des raisons de droits d’auteur. On peut s’étonner,et même s’insurger que des éventuels ayants-droits pourraient faire valoir des droits d’auteur sur des productions collaborationnistes mais pour le moment c’est ainsi en attendant une solution légale qui puisse ouvrir ces archives au plus grand nombre. Ces journaux sont toutefois consultables sur le site sur le parc informatique du CEGES même.

Malgré cet écueil, c’est un outil formidablement intéressant et encore un pas de plus vers la démocratisation d’ archives essentielles à l’histoire de Belgique.

http://warpress.cegesoma.be

Deuxièmes Rencontres d’Histoire Environnementale

Les relations de l’Homme avec son environnement, les conséquences que celui-ci peut avoir au niveau social et économique sont autant de sujets intéressant à étudier. Le groupe « Pollen » (Pôle de l’histoire environnementale des facultés universitaires de Namur) avec entre autres les Archives de l’Etat à Mons,, organisait cette année les deuxièmes rencontres d’histoires
environnementale , Au programme, une série de communications intéressantes et alléchantes sur l’état d’avancement des recherches en Belgique,Luxembourg mais aussi,et cela est important de le souligner notamment lorsqu’on évoque ce que « sécheresse » veut dire ici et surtout la-bas, au Burundi et au Rwanda, et comme cerise sur les archives, la présence d’Emmanuel Le Roy Ladurie,pionner dans les recherches du genre et dont les travaux,dont le célèbrissime « Montaillou,village occitan » a berçé des générations d’étudiants en Histoire dont mes professeurs et leurs professeurs avant eux !

C’est donc avec une impatience non dissimulée que je me suis rendue à Namur, pour écouter le Maître,assez âgé maintenant mais n’ayant rien perdu de sa verve et de son esprit ! Si sa communication portait essentiellement sur son parcours,elle n’en était pas moins passionnante pour qui s’intéresse à l’évolution des sciences historiques !

Après cela,nous avons eu droit à des communications de Pierre Alexandre, insistant inlassablement sur le travail de critique historique indispensable dans toutes recherches et spécialement celles utilisant des séries météorologiques, de Laurent Litzenburger sur la « méthodologie de l’Histoire du climat d’après les sources narratives messines et des Anciens Pays-Bas », de Wilfred Pitel sur l’ « histoire du climat dans le nord de la France (XVIème-XVIIIème) » ainsi qu’une communication audacieuse mais passionnante d’Alexis Zimmer à propos du « Brouillard mortel de décembre 1930 » dans la région liégeoise et liant analyse d’un évènement concret et analyse abstraite des sources liées. Tout au long des communications,j’étais heureuse d’entendre les registres paroissiaux cités en bonne place dans les sources narratives comme possibilité d’informations d’évènements météorologiques,comme de conflits d’ailleurs (guerres,rebellions,pillages..)

Pour en savoir plus sur les registres paroissiaux comme source des phénomènes météorologiques :

http://www.unicaen.fr/histclime/source.php

Pour en savoir plus sur le colloque :

http://www.fundp.ac.be/lettres/histoire/nouvelles/rebel-2012

Emmanuel Le Roy Ladurie
Emmanuel Le Roy Ladurie
137-2e Rencontres d'Histoire Environnementale (9)
Laurent Litzenburger (Université de Lorraine)