Jour Première – 16 Juillet 2017

L’émission « Jour Première » m’a très gentillement invitée à venir présenter le « Guide de la généalogie en Belgique » il y a quelques jours.

A la demande générale, voici le lien qui vous permettra de revoir l’émission !

https://www.rtbf.be/auvio/detail_petit-guide-de-la-genealogie-en-belgique?id=2244552&utm_source=media&utm_campaign=social_share&utm_medium=fb_share

Merci à Africa et toute son équipe ! C’était un super chouette échange !

Le 15 août à Liège

….se déroulent les traditionnelles fêtes d’Outremeuse.

Tout un quartier, toute une ville célébre son folkore et ses traditions !

Vous trouverez ici de plus amples explications sur cet événement à découvrir au moins une fois dans sa vie !

Et si il faut vous des arguments supplémentaires, vous trouverez ici une belle déclaration à la ville qui vous donnera peut-être l’envie de la visiter hors 15 août également et d’y déguster ses célèbres boulets tout en flanant dans les places et les musées.

Car Liège est une ville riche en histoire et vous ne pouvez qu’y passer un moment intéressant et festif !

Si vous avez des ancêtres liègeois, je serais ravie d’entendre leur histoire !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des bonnes idées pour votre été !

Et tant pis si la météo n’est pas au rendez-vous, vous pourrez au moins enfin vous mettre à la généalogie !

Sortez les documents sur la table du salon,

Chaussez vos lunettes,

Prenez vos loupes, un crayon, du papier, de la matière grise

…. et le Guide de la Généalogie en Belgique ! ( Pour bien démarrer 😉 )

 

 

 

 

 

Qui sait ? L’an prochain, vous serez peut-être en train de visiter les lieux ou ont vécu vos ancêtres !

 

 

 

 

 

 

 

 

Big news concerning FamilySearch microfilms ordering!

( C’était dans l’air, le service international de location de microfilms cessera en septembre 2017. Les dernieres commandes sont à faire avant le 31 aout 2017).

« FamilySearch Digital Records Access Replacing Microfilm

SALT LAKE CITY, UT (26 June 2017)—FamilySearch, a world genealogy leader and nonprofit, announced today its plans to discontinue its 80-year-old microfilm distribution service. The transition is the result of significant progress made in FamilySearch’s microfilm digitization efforts and the obsolescence of microfilm technology. The last day for ordering microfilm will be August 31, 2017. Online access to digital images of the world’s historic records allows FamilySearch to service more people around the globe, faster and more efficiently. See Finding Digital Images of Records on FamilySearch.org and Frequently Asked Questions for additional information. Find and share this announcement online in the FamilySearch Newsroom.

A global leader in historic records preservation and access, FamilySearch and its predecessors began using microfilm in 1938, amassing billions of the world’s genealogical records in its collections from over 200 countries. Why the shift from microfilm to digital? Diane Loosle, Director of the Patron Services Division said, « Preserving historic records is only one half of the equation. Making them easily accessible to family historians and researchers worldwide when they need them is the other crucial component. »

Loosle noted that FamilySearch will continue to preserve the master copies of its original microfilms in its Granite Mountain Records Vault as added backup to the digital copies online.

As the Internet has become more accessible to people worldwide over the past two decades, FamilySearch made the decision to convert its preservation and access strategy to digital. No small task for an organization with 2.4 million rolls of microfilm in inventory and a distribution network of over 5,000 family history centers and affiliate libraries worldwide.

It began the transition to digital preservation years ago. It not only focused on converting its massive microfilm collection, but also in replacing its microfilm cameras in the field. All microfilm cameras have been replaced with over 300 specialized digital cameras that significantly decrease the time required to make historic records images accessible online.

FamilySearch has now digitally reproduced the bulk of its microfilm collection—over 1.5 billion images so far—including the most requested collections based on microfilm loan records worldwide. The remaining microfilms should be digitized by the end of 2020, and all new records from its ongoing global efforts are already using digital camera equipment.

Digital image collections can be accessed today in three places at FamilySearch.org. Using the Search feature, you can find them in Records (check out the Browse all published collections link), Books, and the Catalog. For additional help, see Finding Digital Images of Records on FamilySearch.org.

Transitioning from microfilm to digital creates a fun opportunity for FamilySearch’s family history center network. Centers will focus on simplified, one-on-one experiences for patrons, and continue to provide access to relevant technology, popular premium subscription services, and restricted digital record collections not available to patrons from home.

Centers and affiliate libraries will coordinate with local leaders and administrators to manage their current microfilm collections on loan from FamilySearch, and determine when to return films that are already published online.  »

 

 

La recherche patronymique : fun et aisé avec Filae !

La malédiction du post fantôme ayant encore frappé, je refais ce billet pour la…3e fois (yeaah!)

Vous n’etes pas sans savoir (Ou peut-etre ne le savez vous pas encore…mais ou étiez vous? ) mais Genealogie.com a opéré de gros changements et s’est réinventé en Filae. Pourquoi Filae? Pour se concentrer sur la digitalisation des actes les plus récents et travailler à un grand moteur de recherche agrégant les actes, les arbres et les bases de données selon le modèle suivi par les grandes compagnies internationales et qui tend à se répandre en Europe ce qui, loin d’être un grand machin effrayant, doit etre considéré comme un bienfait et une opportunité de développement pour tous ! C’est en effet le pari que fait Filae pour rendre la généalogie accessible au plus grand nombre avec des moteurs de recherches permettant  d’affiner les critères choix ( lieux, dates, périodes…)  et la connexion directe avec des actes du XIXe au fur et à mesure des accords avec les différents dépôts d’archives départementales et les institutions archivistiques.

Un de ces moyens étant la possibilité de « jouer »avec les variantes patronymiques, si importantes dans nos recherches pour élargir ou au contraire, réduire les résultats.

Filae s’avance résolument dans le 21e siècle !

Comme on dit en anglais  » What not to like ? »*

 

 

 

 

 

 

 

  • Qui pourrait se traduire par… » Que du bonheur! » 😉

Challenge AZ 2017 : K comme…

Kinshasa, Congo ! ( République du )

C’est la très bonne émission « Retour aux Sources » , diffusée hier soir sur France 2 qui m’a donné mon « K »

( j’avais pensé à Kaki, Koala et Kelly mais je vous épargnerais cela cette année ). Kinshasa, anciennement Léopoldville de 1881 à 1966 et le lieu d’origine de nombreux belges et également le siége des archives congolaises ( voir l’article de M. Josich Mbumba ici)

Les archives coloniales sont pour leur grande majorité conservées en Belgique. La plupart au Ministère des Affaires Etrangères quand elles concernent les affaire consulaires et de citoyenneté et aux Archives Générales du Royaume (AGR) pour les archives institutionnelles et économiques mais bien sûr, en fonction des fonds d’archives,on peut retrouver des références

Si je parle du Congo,c’est que la Belgique n’évoque pas assez la question coloniale, tant dans l’éducation des enfants que dans les recherches scientifiques. Sans parler de la douloureuse question des enfants nés de couple mixte et souvent arrachés à leurs familles congolaises pour être emmenées.

C’est aussi un clin d’oeil à mes amies congolaises dont Ika de Jong (Good Live TV)  et à aux membres de ma famille aux origines congolaises 🙂

Geneanet lie données et actes !

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ( Grande exclamation de soulagement et de plaisir de la communauté généalogique ! )

Geneanet vous permet à présent de faire le lien entre une donnée présente sur leur site et l’acte original, ce qui vous permet de a) voir la source et la traiter vous-même b) vérifiez les données que vous auriez trouvé par ailleurs !  C’est pas chouette, ca ? 🙂

La petite video ci-dessous vous explique tout,tout,tout sur cette nouvelle fonctionnalité :

Doudou 2017 ( Et Challenge AZ 2017 pour le I ;) )

Incroyable ! Incroyable ? en généalogie ? vraiment?  …. venez voir ! Surtout si vous avez des ancêtres à Mons et vivez loin d’ici !

Grâce à Visit Mons et à des amis très chers, j’ai été aujourd’hui la témoin un peu privilégiée d’un rituel vieux de plusieurs centaines d’années, la procession de Sainte Waudru date de 1349, la montée du car d’or et  le combat du Lumeçon transformation du « Jeu de Saint Georges » datant de 1380 , tout ceci se déroulant lors de la traditionnelle Ducasse de Mons. La Ducasse de Mons se déroule chaque année le week-end après la Pentecôte et se déroule en plusieurs étapes.  La procession date de la montée du car d’or qui doit,sous peine de malheurs sur la ville, monter la rampe de la Collégiale Sainte Waudru d’une traite, aidée en cela par des centaines ( des milliers ? ) d’habitants motivés à chasser le mauvais sort ! C’est d’ailleurs une histoire de famille ( Et ca,j’aime !) , les personnes en charge du frein de la chasse le font depuis au moins 1850 d’aprés une information reçue du conservateur même de la collégiale qui m’a très gentillement reçu le dimanche même de la ducasse pour me fournir PLEIN d’infos ( et je l’en remercie, c’est très gai d’avoir ces explications d’un passionné de sa ville! ) et que Saint Georges avait été incarné auparavant par le papa, l’oncle et le cousin du Saint Georges actuel : Une histoire de familles en sorte !

Le combat du Lumeçon lui, voit s’opposer Saint Georges et le dragon et suit un rituel extremement scénarisé et complet. En résumé, les hallebardiers, les pompiers et les gendarmes encadrent et protège l’évenement et Saint Georges,symbole du bien habillé en jaune (pour le soleil) et en bleu (pour le ciel) . Saint Georges est également accompagné des Chins Chins qui le protège avec un Chin Chin spécial, le Chin Chin protecteur.

les hommes blancs et les hommes de feuilles portent le dragon, qui symbolise le mal mais que les montois affectionnent tout de même au point de le porter en pendentifs, boucle d’oreilles et t-shirts partout,partout,partout !

Pour compléter le tableau,il me faut parler des diables que combattent les Chins Chins et des nouvelles arrivées ( Les rituels anciens très souvent réservés aux hommes ont donné une place aux femmes et ca, c’est chouette ! ) Cybèle et Poliade qui,respectivement, symbolisent l’ancienne et la nouvelle cité ! Ouf’ je crois que je n’ai oublié personne ! ( Ami montois, je ne suis qu’une chambourlette , donc si j’ai oublié un personnage, faites moi signe et je l’ajouterais ! )

Ces moments uniques et incroyables à voir au moins une fois. Je ne doute pas que vous serez conquis par la ville et ses habitants ! Tele MB ,la télévision locale vous permet d’ailleurs de revoir les phases importantes de cette journée ici.

( 18.000 personnes qui en soutiennent quelques centaines d’autres , vous voyez ca tous les jours vous? ) Image may contain: one or more people, crowd and outdoor

La petite « Chambourlette » que je suis ( Une Chambourlette, c’est un invité à la Ducasse non originaire de la ville, bien que j’aie des ancêtres collatéraux dans la région ) a été curieuse, enthousiasmée et charmée par cette tradition, classée au Patrimoine Immatériel de l’UNESCO ! Je vous invite donc à découvrir ce bel événement attendu l’année durant par les montois(e)s , surtout si vous avez des ancêtres originaires de la région ! Ca serait une magnifique façon de faire connaissance ^^

Ces liens se sont agrandis au départ d’une recherche incroyable qui m’a menée, avec deux complices des deux cotés de la Manche et dont vous entendrez bientôt parler à nouveau !

Ce fut également le moyen de se rendre compte que malgré toutes les sueurs que certaines recherches peuvent nous donner et tout le temps passé sur des archives qui parfois, ne nous donnent pas toutes les réponses qu’on aimerait y trouver, cela en vaut la peine et cela créée des moments uniques et…

incroyables comme la Ducasse de Mons !

http://www.visitMons.be

http://www.visitmons.be/decouvrir/le-doudou/le-doudou

 

Challenge AZ 2017 : F comme…

Folie ! Il faut ce petit grain de folie un peu pour se lancer dans cette grande aventure qu’est la généalogie. Pour passer des heures sur des vieux papiers, des kilomètres dans les cimetières.

Mais au dela du clin d’oeil, il est intéressant de se pencher sur les sources liées à l’histoire mentale et de prendre en considération les patients qui après tout, ont aussi eu des familles, ont parfois eu charge de familles et qui ont également été au coeur d’archives : Liste de patients ou archives de fonctionnement d’institution comme la colonie des mendiants de Merksplas, conservé aux Archives Générales du Royaume.  

et dans laquelle ont séjourné des personnes atteintes de maladies mentales et qu’on assimilait aux marginaux comme par exemple les 3000 personnes internées et venanrt du Nord de la France ( Voir ici )

La colonie de Merksplas (anciennement Merxplas)

 

 

 

 

challenge a-z 2017 : E comme

Education !

Il n’est jamais trop tard pour s’instruire ou pour suivre des cours ou des conférences sur 1001  sujets !

Que ce soit le DU à Nîmes en présentiel ou à distance, les differents mooks qui peuplent la toile ou les conférences mises sous Youtube  comme par exemple la chaine de Lisa Louise Cooke!

Il est possible de s’instruire à tous niveaux, pour tous les ages et à propos de tous les sujets. Bien sûr, les cours et conférences sur de nombreux sujets généalogiques sont bien souvent en anglais et cela peut être un obstacle pour les non-anglophones mais on en trouve également en français et cela peut également etre l’occasion de prendre…un cours de langue.

J’aime à suivre un à deux cours par an,même si plus souvent un que deux ces derniers temps 😉

Lancez vous et revenez me dire à quel cours vous vous etes inscrits et si cela vous a plu !

Education, A Good Idea, An Array Of, School