Un nouveau fonds d’archives photographiques aux Archives de l’Etat de Namur

« Les Archives de l’État à Namur conservent des photographies exceptionnelles de la fin du 19e siècle. Une partie de celles-ci a été numérisée et est désormais consultable dans toutes les salles de lecture numériques des Archives de l’État. Il s’agit de 1.409 clichés sur plaques de verres concernant Namur et ses environs mais également la Suisse, la Bulgarie, l’Italie, la Chine, la France, l’Égypte et l’Europe centrale.

En novembre 2013, l’asbl Archives photographiques namuroises était agréée par les Archives de l’État. En 2014, elle prenait ses quartiers dans le bâtiment des Archives de l’État à Namur. Depuis, une collaboration fructueuse s’est mise en place : organisation d’expositions, publication d’ouvrages, etc.

En dehors de cette face visible des activités de l’asbl, un travail de fond a été entrepris par les bénévoles actifs en son sein. Ceux-ci ont débuté l’identification des fonds, leur inventoriage et leur numérisation systématique. Il s’agit là d’un travail patient, parfois ingrat, mais riche en trouvailles et en enseignements sur l’histoire de la région namuroise et … de nombreux pays !

Un fonds exceptionnel

Parmi les différentes collections, les Archives photographiques namuroises conservent et valorisent un important fonds photographique de la famille namuroise Dupont. Celui-ci comporte notamment 1.409 clichés positifs sur verre réalisés par Adolphe Dupont, photographe amateur, et par d’autres photographes, probablement membres de la section namuroise de l’Association belge de Photographie, dans les années 1890 à 1900.

Ces clichés, sur plaques de verre destinées à la projection, concernent Namur et ses environs (Thon-Samson, Namèche, Marche-lez-Dame, Huy, Wépion, Gedinne, Houyet, etc.) mais ont également trait à des voyages effectués en Suisse, Bulgarie, Italie, Chine, France, Égypte et Europe centrale.

Ces plaques de verre ont été entièrement numérisées et sont dorénavant accessibles au plus grand nombre dans toutes les salles de lecture des Archives de l’État.

Le travail de numérisation se poursuit. D’autres fonds seront rendus consultables de la même manière dans les prochains mois.

En pratique

Pour préparer au mieux leur visite aux Archives de l’Etat, les personnes intéressées peuvent consulter au préalable l’inventaire du fonds de la Famille Dupont, disponible librement via le site internet http://www.arch.be. Il est également possible de commander une copie des clichés.

Les Archives de l’État à Namur se situent au Boulevard Cauchy n°41 à Namur. Les coordonnées des autres salles de lecture sont disponibles sur le site internet des Archives de l’État http://www.arch.be. »

ANZAC Day 2016

Demain se tiendra l’ANZAC Day 2016 commémorant tous les soldats australiens et néo-zélandais morts en service, des suites de leur service ou au service du maitien de la paix.  Initialement prévue pour commémorer l’arrivée des soldats du sud de l’hémisphére à Gallipoli en 1915, ce moment de souvenir fut élargi à l’évocation de tous les soldats australiens et néo-zélandais tombés pendant les guerres.

La cérémonie sera à suivre en direct sur :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/somme/suivez-la-ceremonie-de-l-anzac-day-en-direct-sur-france3picardiefr-980378.html

La généalogie, une passion hors de prix?

Vaste question que l’investissement dans une recherche généalogique. Entre documents récents à rechercher dans des communes pas toujours « généalogistes-friendly » , sites internet proposant une large gamme de produits, database et actes (mais pas toujours adapté aux recherches que l’on méne) et dépôts d’archives aux besoins criants et aux budgets rikiki.

L’emission « On est pas des pigeons !  » a consacré un sujet à la généalogie et plus particuliérement à son coût. Combien cela peut-il couter ? et les actes, est-ce cher et difficile à obtenir? Pourquoi faire appel à des pros alors que « tout »* est en ligne? On en parle ici :

http://www.rtbf.be/auvio/detail_rechercher-ses-ancetres-une-passion-pas-forcement-hors-de-prix?id=2102486

* On est d’accord, « tout » n’est pas en ligne mais c’est une croyance qui a la dent dure 😉

L’Amour, toujours l’Amour !

Des mariages d’amour, des unions illégales, des idylles que l’on s’empresse de légaliser parcequ’un bébé va venir sceller cet amour, des baisers volés qui ne se retrouveront jamais dans les archives…

Bonne Saint Valentin aux amoureux généalogistes ! Celui ou celle qui m’envoie, via le formulaire de contact, la plus belle histoire d’amour de ses ancêtres recevra une petite surprise par la poste! 😉

Le salon Généatica, c’est dans un mois !

Que le temps passe !
C’est deja dans un mois que débute le salon Généatica, l’évenement généalogique de Belgique !
Vous avez envie de découvrir comment aborder votre généalogie familiale et l’histoire de votre famille? Vous désirez recentrer vos recherches généalogiques déjà entamées? Vous voulez profiter de l’apport des nouvelles technologies pour valoriser le fruit de vos découvertes?
Si vous répondez positivement à l’une de ces trois questions, n’hésitez pas à rendre visite aux nombreuses associations et professionnels du monde de la généalogie belge et aussi de France transfrontalière, qui se sont donnés rendez-vous les 20 et 21 février 2016 à WAVRE en la salle des fêtes et autour du cloître de l’Hôtel de ville pour le 8ème Salon de la Généalogie : Généatica® 2016… et le 2ème jour de l’Histoire des Familles avec, comme thème,Généalogie sans frontière. En quelques heures, voire en un week-end selon vos besoins, vous pourrez vous rendre compte de l’éventail des outils à votre disposition et nouer plus d’un contact utile pour aller de l’avant dans vos recherches. Sans aucun doute, vous rentrerez chez vous la tête pleine de pistes et de bonnes idées pour vous mettre dans la peau du Sherlock Holmes de la généalogie que vous êtes ou qui sommeille en vous!
En 2016, les équipes de GéniWal asbl et de Familiekunde Vlaanderen vzw. ont fait un partenariat et organisent conjointement le congrés de la fédération néerlandophone et le salon Généatica. C’est une première qui mérite d’être soulignée dans un pays trop souvent divisé linguistiquement.

Bien entendu, Histoires de Familles sera présent et vous pourrez venir demander aide, conseils et éclaircissements pour vos recherches en Belgique et à l’étranger!

Pour vous inscrire au congrés de la fédération, c’est ici que cela se passe

A trés vite à Wavre !

geneatica-affiche

 

Conference à Oslo

Invitée par le Norsk Genealogi Forening  à venir donner une conférence sur les recherches au Royaume-Uni , j’ai pu enfin retourner dans cette magnifique ville qu’est Oslo! Trop court pour visiter tout ce qu’il y a à découvrir dans la capitale norvégienne mais assez pour  profiter tout de même 😉

http://www.geologi.no/

20150510_133550

Les rencontres du web 14-18

C’est dans le cadre magnifique de la Gaité Lyrique que se sont déroulées les premières « Rencontres du Web 14-18 » . Organisées par la Mission du Centenaire avec le soutien de nombreux partenaires dont Geneanet, ces rencontres avaient pour but de rassembler les différents acteurs investis dans la mise en ligne d’informations en lien avec 14-18 (et au vu du Centenaire, les projets furent nombreux, de la mise en ligne de base de données élaborées de façon collaborative, souvent par des passionnées, aux sites plus généralistes désireux d’être des points nodaux d’échange d’informations pratiques sur les commémoration en passant par les sites officiels comme « Mémoire des Hommes » perpétuant la mémoire des soldats tombés pendant le premier grand conflit mondial.

Autour de spécialistes, le public était invité à réflechir sur l’état de la situation du web numérique ainsi que sur les causes , conséquences pour la recherche ou débats qu’une telle numérisation amène. La question de la présence de la grande guerre dans les réseaux sociaux n’a absolument pas été oubliée en apportant les nuances nécessaires entre les différents réseaux sociaux ( Facebook, par exemple, n’a pas la même temporalité et les mêmes effets que Twitter. Instagram, Whatsapp et LinkedIn n’ont pas non plus les mêmes fonctionnalités….) . L’importance de la participation des différents acteurs ( archives départementales, ministere de la culture, archivistes, historiens, généalogistes et bénévoles…) ainsi que de la transmission aux jeunes générations ont aussi été au centre des débats.

Ces rencontres au caractère inédit furent à tout point intéressantes. Les échanges et les réflexions apportées en améneront sûrement d’autres. Il a également permis de faire connaitre le site mis en place par la RTBF dans le cadre du Centenaire de la Grande Guerre et disponible ici 

Des rencontres passionnantes mais un (tout) petit bémol tout de même concernant le lieu où se déroulait les ateliers et qui aurait gagné à avoir une meilleure acoustique. Dommage, d’autant que les interventions étaient fort interessantes même si cela montre aussi le grand succès de ces Rencontres.

A refaire pour évaluer les effets de la mise en ligne et du partage de certains documents dans la communauté des historiens et généalogistes !

 

 

 

Rechercher ses ancêtres en Grande-Bretagne

Vous avez des ancêtres en Grande-Bretagne mais vous ne savez comment entamer vos recherches ?  Vous n’êtes pas familiarisé par les méthodes de recherche anglo-saxonne et vous voudriez en apprendre plus ? Vous êtes bloqué dans vos recherches en Ecosse,Irlande, Angleterre et Pays de Galles ? Pas de panique. Les recherches généalogiques au Royaume-Uni peuvent être assez déstabilisantes pour qui n’est pas familiarisé avec les différentes sources et les méthodes de recherche, sensiblement différentes de ce que l’on peut trouver par exemple en France ou en Belgique. Les recensements,par exemple, ont une place importante dans la chasse aux ancêtres. Ces recensements vous permettent souvent de suivre vos ancêtres et leurs pérégrinations à un rythme décennal et sont une mine d’or pour débloquer vos recherches, trouver des enfants décédés en bas age etc. De même, l’organisation de l’etat-civil et des actes peut être assez déroutant pour qui y est confronté pour la première fois. Il vaut mieux être donc bien préparé.

Pour toutes ces situations,et pour en apprendre plus sur vos ancêtres britanniques, un petit guide pratique vient de sortir aux Editions Archives et Culture : « Retrouvez vos ancêtres en Grande Bretagne » et vous permet de vous lancer!

http://www.archivesetculture.fr/livre-archives-et-culture-genealogie-retrouver-ses-ancetres-en-grande-bretagne-404.html

N’hésitez pas à me poser vos questions également, je suis là pour ça!

 

Salon de Généalogie à Paris

Si vous êtes basé en région parisienne, je vous invite cordialement à passer au salon bisannuel « Les généalogiques » qui se tiendra ce dimanche 10 Novembre 2013 de 9h30 à 18h . Organisé par un le cercle généalogique de l’Aveyron en collaboration avec Geneanet, il vous permettra de faire connaissance avec un grand nombre d’associations généalogiques et d’écouter des conférences généralistes (comment débuter, où commencer ses recherches…) ou pointus (« ancêtres-femmes », ancêtres esclaves coloniaux,paléographie…)

J’y serais et serais ravie de vous rencontrer à cette occasion,spécialement si vos pas vous mènent vers des ancêtres belges,hollandais,britanniques,écossais,irlandais,gallois et américains!

LES GÉNÉALOGIQUES le 10 novembre 2013 au 17 rue de l’Aubrac- 75012 Paris de 9h30 à 18h

http://genealogiques.fr/

Rendez-Vous à Marseille !

Après Lille il y a deux ans,c’est dans le sud de la France et dans la deuxième ville du pays, Marseille, ville 2013 de la culture, que la Fédération Française de Généalogie organise son congrès bisannuel. J’y serais en compagnie de Geniwal (stands 79-80) serait ravie de vous aider à remonter la piste de vos ancêtres belges (ou britanniques ? qui sait ? 😉

Alors, rendez-vous à Marseille !