En Route pour RootsTech : Une fabuleuse aventure !

C’est une histoire extraordinaire, mais réelle, que j’ai envie de vous raconter aujourd’hui !

Alors, avant que l’un d’entre vous ne fasse la remarque 😉 , je tiens à préciser que je n’appartiens pas à l’Eglise des Saints des Derniers Jours. Par contre,j’y ai des ami-e-s et par curiosité intellectuelle, j’ai beaucoup lu et appris à leur sujet.

L’histoire de l’Eglise Des Saints Des Derniers Jours commence en 1830, dans l’Etat de New York avec, selon la croyance de l’église, la révélation de la parole sacrée à Joseph Smith.

Celui-ci commence à prêcher la bonne parole autour de lui et à rassembler des familles qui se mettent à la suivre.

En 1831, ils se mettent en route vers l’Ohio. Mais cet engouement ne plait pas à tout le monde et une forte répression s’abat sur le groupe pourtant de plus en plus nombreux. Ils traverseront l’Ohio, le Missouri notamment, toujours plus à l’ouest! ls vont trouver un répit temporaire à Commerce, rebaptisée Nauvoo, dans l’Illinois  en 1839 où  la communauté va grandir et devenir une des villes les plus peuplées de l’Etat.

Au printemps 1844 , Joseph Smith et ses plus proches soutiens, dont son frère, sont emprisonnés.

Joseph Smith est tué le 27 juin 1844 par une populace menaçante et déterminée. Ses compagnons et leurs familles sont forçés à l’exil. Dans ce « trail » comme on l’appelle, les femmes vont avoir un role moteur. Elles sont certes minoritaires mais autour de leur cuisine le soir, c’est là que les familles trouvent soutien et réconfort.

Chassés de Nauvoo, le groupe se met en route sous la houlette de Brigham Young, successeur de Joseph Smith. D’état en état, il va errer à la recherche d’une terre hospitalière. C’est le « trail », qui est tellement moins glamour que son nom ne le laisse indiquer….

Tout au long du chemin, ils vont rassembler des membres mais aussi recevoir un accueil qui va de « curieux » à hostile et ils doivent souvent poursuivre leur route un peu plus loin vers l’Ouest.

Tellement loin qu’ils vont dépasser le Wyoming et les Rocheuses…

En 1847 , aprés avoir traversé les Rocheuses et bravé mille périls, le petit groupe arrive en haut d’une grande plaine. A la gauche de l’espace, un grand lac salé. Salt Lake City n’est qu’un espace seulement habité par des membres de la tribu indienne des Ute avec laquelle la cohabitation se passe mieux que prévu. Certains indiens vont même se convertir aux croyances de l’Eglise. Mais tout est à construire…

A Salt Lake, ls vont s’installer dans des petites cabanes de rondins. Celle-ci abritait deux familles de pionniers.

Image result for deuel log cabinhttp://www.byujourneys.org/blog/the-deuel-log-cabin/#&panel1-3

Un des premiers logements à Salt Lake, conservé à l’origine (celui ci-dessus) est encore visible à coté de la Bibliothèque de Généalogie. C’était le début de la grand aventure de Salt Lake City : la ville batie prés du grand lac salé et sortie de terre en quelques dizaines d’années seulement.

Ce qui m’impressionne tellement à chaque visite c’est à quel point l’espace s’est developpé , de presque rien…à une grande ville urbaine, moderne, organisée, en si peu de temps. Quand on compare avec la Belgique,par exemple,c’est assez impressionnant!

 

En 1893, Le Prince Roland Bonaparte visite la ville. Il en ramène des clichés de différents photographes dont voici un aperçu 😉

 

 

(Gallica)

La ville n’est pas immense, en tout cas le centre ville mais elle me fascine avec ses building, ses larges avenues et ses immenses centres commerciaux. Dire que l’on vient d’une plaine avec quelques tentes et quelques « log houses » !

Les batiments historiques ne manquent pas et chaque endroit de mémoire est célébré par une plaque qui raconte l’histoire de la ville. Au dessus de la passerelle sur Main Street,il y a meme un plan ancien de la ville afin que l’on puisse comparer! Temple Square d’abord avec sa monumentale construction, le Temple, étalée entre 1847, seulement quatre jours après l’arrivée des pionniers dans la plaine et sa consécration en 1893! et puis le majestueux Hotel Utah devenu le Joseph Smith Memorial Building avec ses grandes salles imposantes, la Lion House, Main Street, le conference center (plus de 20.000 places!) , City Creek devenu un centre commercial avec le dit « creek » qui coule au milieu!  Et puis évidemment, LA bibliothèque de généalogie qui attire les chercheurs/euses du monde entier!

Ce que j’aime par dessus tout dans cette ville, c’est que de moments difficiles de sa communauté, elle a utilisé sa résilience pour devenir une vraie ville ultra moderne et attachante où, je pense, il fait bon vivre ! Je pense que cela reflete bien également l’esprit de la communauté des Saints qui, malgré les légendes et les fantasmes ( OUI, il y a un baptême des ancêtres dans le culte mormon, NON, les Saints ne baptisent pas vos ancêtres « comme ca » ! NON, ils ne mangent pas les petits enfants, NON, ils ne sont pas polygames, enfin plus depuis la fin du XIXe siècle. NON, ils ne se baladent pas en cariole, ce serait plutot meme le contraire, au moins à SLC on peut trouver de la 5G! 😉 continue de faire de la ville un véritable pole social,culturel et économique.

La visite du Musée de l’Histoire de l’Eglise, en face de la Bibliotheque donc pratique à visiter pendant une pause, permet de bien comprendre ce parcours, de comprendre pourquoi la généalogie a une telle importance dans leur vie et d’en ressortir avec ce que les membres de l’Eglise ont pour les gens qui n’en sont pas membres : Du respect et de la compréhension.

Ce n’est certes pas la seule ville au monde à être sortie de terre « comme ca », mais souvent les villes qui sont dans le cas sont des villes avec des milliers d’années d’Histoire derriére elles alors qu’ici, c’est une construction compléte datant du 19e siécle.

Il y a le centre bien sûr mais il y a aussi des quartiers plus résidentiels dans les alentours, qu’ils soient populaires ou plus cossus, qui fait de la ville un véritable pôle d’attraction économique et social avec notamment la centrale de distributions de biens sociaux de l’Eglise.

Beaucoup pensent à tort que Salt Lake est une ville austére mais rien n’est plus faux! Il y a moyen de bien s’amuser à Salt Lake, que ce soit pour aller applaudir les exploits des Utah Jazz, l’équipe de basket locale dont fait partie le joueur français Rudy Gobert (grosse idole du coin, tous les kids en sont fans!), aller au cinéma, voir des artistes de stand up et même goûter des bières belges 😉 même si les membres de l’eglise font abstinence d’alcool et de café. La ville a même été hotesse des jeux olympiques d’hiver (c’est un grand centre sportif pour le ski!) en 2002 et est candidate pour 2030 !

Une ville à découvrir absolument et qu’il me tarde de revoir!

Commentaire ? Question ? C'est ici !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.