Il faut le lire, il faut le dire !

C’est une lecture difficile mais indispensable qui est arrivée sur mon bureau. La publication annuelle de la Kazerne Dossin , le lieu de regroupement des populations persécutées ( 25,484  personnes juives and 352 tziganes) , étape avant les déportations vers l’Allemagne pendant la seconde guerre mondiale, désormais transformée en musée et en centre d’études.

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de visiter ce lieu d’histoire, c’est une étape indispensable, pour essayer de se rendre compte. J’écris bien « essayer » car je crois que l’indicible ne peut se représenter comme cela, sans l’avoir vécu. L’ouvrage fait le point sur la ligne du temps des évenements, met en lumière des portraits particuliers et nous invite à rendre hommage à ces milliers de victimes en se souvenant et en partageant leurs vies, eux qui n’ont jamais pu le faire. Le tout dans une rédaction facile et richement illustré.

A voir, avec des (grands) ados aussi pour qu’ils apprenent mais également entre adultes pour qu’ils/elles se souviennent et fassent leur à jamais ces milliers d’histoires personnelles.

Pour ne jamais oublier Sacha, Rachel,  Wouter, Levi et Marguerite…

http://www.kazernedossin.eu

 

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s