60e année après la catastrophe du bois du Cazier

Rappelons que 262 mineurs sont décédés dans la catastrophe, principalement des travailleurs italiens venus dans le cadre des accords entre la Belgique et l’Italie mais des belges, anglais, polonais, allemands se sont aussi retrouvés pris au piège de la mine. Dans une angoisse grandissante, mais avec professionalisme, les hommes du charbon se sont attelés à des opérations de sauvetage mais hélas, c’est un  » Tutti cadaveri » que les courageux sauveteurs ont retrouvé au fond…

Le site du bois du cazier accueille actuellement un musée pour, non seulement se souvenir des victimes de cette catastrophe minière mais également s’instruire sur ce que représentait le travail dans les mines en Belgique, et plus particulièrement dans le Borinage. Un must si vos ancêtres exerçaient ce dur labeur !

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s